Ciments

Le ciment est un liant hydraulique : par réaction chimique d’une matière finement broyée inorganique avec l’eau, une pierre à ciment minérale artificielle se forme.

Plus la poudre de ciment est fine, plus la réaction chimique s’opère rapidement (hydratation). L’hydratation est une réaction exothermique, c’est-à-dire qu’elle dégage de la chaleur.

Le durcissement se produit aussi bien sous l’eau qu’à l’air libre ; le produit de la réaction conserve sa résistance et sa stabilité après le durcissement.

Il existe différents types de ciment, désignés par CEM I jusque CEM V, en fonction de la teneur plus ou moins élevée en ciment Portland et en laitier de haut fourneau ou cendre volante.

  • CEM I : ciment Portland avec un maximum de 5 % d’autres matériaux.
  • CEM II : toutes sortes de structures mixtes de ciment Portland avec, par exemple, de l’ardoise, de la cendre volante, du laitier de haut fourneau… Minimum de 65 % de ciment Portland.

La mise au point de la résistance d’un ciment n’est pas seulement déterminée par sa composition, mais également par sa finesse de broyage, divisée en classes (32,5 - 42,5 - 52,5).

Cette division repose sur un essai de résistance à la compression réalisé après 28 jours. Au sein de chaque classe de résistance, les performances à un âge précoce définissent la distinction entre la version « Normale » (N) et la version « Rapide » (R).